Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Présentations (suite)

Amandine Van de Kerk 0
Amandine Van de Kerk

Amandine Van de Kerk

Maman exilée aux Pays-Bas
Amandine Van de Kerk

Les derniers articles par Amandine Van de Kerk (tout voir)

Avez-vous déjà ressenti qu’enfin, après plusieurs passages difficiles, toute votre vie partait dans la bonne direction ?

Ca a été mon cas quand j’ai rencontré Menno, mon mari. On rigolait comme des tordus, on se racontait tout. On s’est fait des beaux voyages.

Et puis il y a un an, il a eu un accident de bateau. Ce fut terrible. Deux de ses vertèbres s’étaient presque séparées de sa colonne (L1 et L2, le haut des lombaires). Il est resté plusieurs semaines à l’hôpital. Les opérations se sont bien passées. Il a depuis retrouvé une bonne mobilité, mais a toujours du mal a rester trop longtemps dans la même position. Il reste donc à la maison, et regarde les séries sur Netflix, et me laisse en charge de tout.

Parfois je n’en peux plus. Je me sens seule et il ne m’aide pas. Pire, quand je rentre du travail, il s’en va rejoindre ses amis d’enfance pour jouer aux cartes et ne rentre que quand je dors déjà. Je ne comprends pas. Normalement, les sentiments ne sont-ils pas censés être plus fort que la maladie et les difficultés ? Il me reproche d’être de mauvaise humeur, mais je soutiens seule notre famille. Je me lève, prépare Bastian, l’emmène à l’école, file au travail, et quand je rentre, je dois encore m’occuper des courses, du ménage, du dîner.
Je n’aime pas me plaindre et je m’excuse de vous raconter tout cela, mais en fait ça me fait du bien de tout lâcher par écrit.

Je pleure de plus en plus, ces jours-ci, j’essaie de ne pas le montrer. Mais hier soir, quand je l’ai mis au lit, Bastian m’a demandé « pourquoi tu pleures, maman ? ». Cela m’a brisé le coeur. Je lui ai dit que c’est parce que j’avais regardé un film très triste, mais que tout allait bien. « Moi je veux que tu sois tout le temps heureuse » a-t-il répondu.

 

Pour oublier mes soucis à la maison, je me suis lancée à fond dans mon travail. Ce n’est pas forcément un boulot passionnant, mais il me plaît. Nous vendons des solutions web à des sociétés et j’assiste deux commerciaux qui se déplacent sur le nord de la France et la Belgique. Et ce sont des personnes géniales. Aïcha est une hollandaise d’origine marocaine qui adore faire la fête et rigole tout le temps, tandis que Roman, de la région de Brabant (le sud des Pays-Bas) est un hollandais comme on en fait tant, blond, les yeux bleu, grand… Il est plus doux et réservé, mais il était DJ avant d’intégrer l’équipe donc il est vachement cool.

Comme ils sont souvent sur la route et moi au bureau, on ne se voit pas forcément beaucoup, mais on est toujours en contact permanent, le plus souvent par Skype. Et j’arrive à rire et à mettre derrière moi tous les tracas du quotidien.

Voilà, je pense que les bases sont posées. Vous connaissez à présent les éléments les plus importants de ma vie. Mon mari en invalidité temporaire, mon fils que j’adore, et mes 2 collègues les plus proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.