Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

20. Professeur particulier

Escrivaillon 0

La salle de cours collectif se vidait. J’étais trempé de sueur et mes jambes pesaient une tonne. Malgré cela, Jon Ross se rapprocha de moi. Il était en train de s’essuyer le visage avec une serviette, et sa cambrure un peu exagérée soulignait son bubblebutt tout en gardant le torse bien fier.

– C’est que finalement, tu t’en sors de mieux en mieux ! me dit-il toutes dents visibles. Quand tu as commencé le step il y a quelques semaines, je pensais que tu abandonnerais rapidement mais tu deviens un pro !

Effectivement, c’était la première fois que je n’étais pas tombé, en essayant de suivre les tournicotis-tournicotons effrénés de la choréagraphie qui changeait semaine après semaine. Sachant que je n’étais pas doué, le prof gardait toujours un oeil sur moi, m’encourageant à « ne pas forcer, reste avec 3 basics au lieu de faire [les mouvements cools qui en jettent] ». J’avoue que je faisais souvent pitié à voir, allant vers la gauche au lieu de la droite, ou me retrouvant de l’autre côté du step alors que le reste de la classe semblait une armée de danseurs pro avec leur précision millimetrée. C’était la foire au bandana, au treillis, aux tenues monochromes, au pantalon remonté d’un seul côté, et à tout accessoire qui pourrait avoir l’air fashy-fashion. Dans cette marée de style, avec mes deux pieds gauches et ma tenue premier prix de Go Sport, je faisais tâche, mais résistais et revenais à la charge chaque semaine.

– Arrête JR !! Je suis nuuul ! Il y a tellement de mouvements que je ne comprends pas. Ca va trop vite pour moi. J’ai du mal à assimiler aussi rapidement que vous.
– Mais non t’en fais pas. On en fait tous depuis des années, te mets pas la pression ! Et puis je te regardais, tu as le sens du rythme, mais le truc que tu maîtrises pas du tout c’est les demis-temps et les tours. Tiens, vu qu’il y a pas de cours après, on va reprendre un step, et je vais te montrer.
– Euh, non, c’est pas la peine, je veux pas te…
– Allez, proteste pas, ça me fait plaisir ! Et tu verras, ça va t’aider pour les prochaines fois.

Alors, tous seuls dans la salle vide, j’ai regardé ce qu’il faisait. J’ai mieux compris la différence entre un traverse et un reverse, sans musique, en décomposant les pas.

En partant vers les vestiaires on a commencé à discuter. JR était donc vendeur en parfumerie. Le sport il avait toujours aimé, mais le fitness était devenu sa religion. Les vrais moments où tout son stress retombait, c’était sur les musiques pop (sur de la musique pohooop ♪) des cours collectifs, entouré de visages qui devenaient habituels.

– Bon, Escri, ce soir je suis crevé, mais l’invit’ tient toujours pour se prendre un shaker de protéines ou une petite bouffe rapide un soir, après les cours.
– Ce sera avec plaisir ! Encore merci pour ton aide.

Vu qu’il avait passé 45 minutes à faire le prof, je ne pouvais pas refuser une invitation à la date non-fixée.

 

Jon Ross veut-il me pécho ? Est-ce que je pourrai un jour avoir l’air cool sur un step ? Quel est le discount de JR à son magasin ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.