Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

25. Cette garce de Veronica

Escrivaillon 3
Escrivaillon
Follow me

Escrivaillon

Parisien, romantique mais célibataire, fêtard mais casanier, alcoolique mais avec modération, intelligent mais pas tant que ça...
Escrivaillon
Follow me

Les derniers articles par Escrivaillon (tout voir)

Quand on décide de raconter sa vie sur un blog, il faut parfois se rendre à l’évidence. Il y a des jours où il ne se passe pas grand chose… Je te préviens, aujourd’hui sera un de ces jours.
Après ma crise existentielle de la nuit précédente, je n’avais pas eu trop envie de voir Brad au cours de Body Poump. Même si le côté déprimant s’était envolé, il me restait une petite impression d’à-quoi-bon sur le bout de la langue. Je me rendis donc à la salle de sport plus tôt dans la journée, pour faire des machines de musculation, ou bien courir sur un treadmill pour me vider la tête. Je ne savais pas encore trop.

A l’accueil, Veronica (la prof de sport) discutait avec la fille de l’accueil.
« Mais Dany Boon, mais n’importe quoi ! Moi, je zappais, et je suis tombée sur un dessin animé sur la 6 et c’était génial. Un truc où t’es dans la tête d’une petite fille. Je raconte mal, mais… » (et bim je passe le Bechdel !)
J’avais passé le portique en scannant mon badge, et les deux jeunes femmes tournèrent les yeux vers moi.

« Hey ! Un de mes sauveurs ! »
Grande et fine, une brassière de sport qui faisait ressortir des épaules musclées, Veronica me fit signe de rester discuter un peu. Sa peau était artificiellement bronzée, ses cheveux noirs électriques et épais encadraient son visage fin et contrastaient avec le vert presque transparent de ses yeux. Elle évoquait à la fois la grâce et la force, avec une énergie de guerrière. Veronica n’était pas belle. Elle était une bombe. Et elle le savait.
– Je ne sais même pas comment tu t’appelles, d’ailleurs !
– Escrivaillon. Bonjour, lançai-je à l’hôtesse d’accueil.
Veronica expliqua à sa collègue :
– Je t’ai raconté comment l’américaine est tombée lors de mon cours la semaine dernière ? Et bien c’est lui et Brad qui m’ont aidée à lui parler.
Laura, l’hôtesse d’accueil, me salua puis s’excusa, et partit dans la réserve.

J’étais seul avec mon arch-nemesis. Celle qui essayait de me voler mon Brad.
– Tu es là tôt, aujourd’hui, ça veut dire que tu vas pas faire le Poump ce soir ?
– Non, je crois pas…
– Dommage. T’as bien progressé ces dernières semaines. Tu peux même mettre plus de poids pour les squats, et aussi pour les pecs. Pour le reste, t’as des bonnes positions, dans l’ensemble.

Je ne fus pas capable de cacher ma surprise, ce qui la fit rire. Elle m’expliqua alors que même si elle était bloquée sur l’estrade, elle repérait vite les visages, et les postures. Je dois avouer que je fus presque sous le charme, tellement elle me parut compétente.
Et puis elle m’énerva au plus au point. Elle eut le comportement qui me fit la détester à nouveau instantanément : elle rapprocha un peu son visage, pour créer un peu de complicité, et me demanda, d’une voix douce :
– Et sinon, Brad, c’est un de tes potes ? Il… est célibataire ?

Je balbutiai rapidement, gêné que je ne le connaissais pas, et que je devais aller m’entraîner. Je pris congé d’elle immédiatement.

Non mais aucune tenue, la meuf !

 

Questions subsidiaires :
– Dois-je être jaloux que Veronica ait des bras plus gros que les miens ?
– Si Veronica m’a demandé cela, c’est qu’elle n’envisage pas une seconde qu’il soit gay. L’est-il ?
– Ou bien Veronica a-t-elle un sacré problème de gaydar ?

 

  1. 1. C’est moche les gros bras
    2. C’est toi qui sait
    3. Probablement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.