Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

2. Stratégie d’attaque

Escrivaillon 0
Escrivaillon
Follow me

Escrivaillon

Parisien, romantique mais célibataire, fêtard mais casanier, alcoolique mais avec modération, intelligent mais pas tant que ça...
Escrivaillon
Follow me

Les derniers articles par Escrivaillon (tout voir)

D’accord, j’avais vu l’homme parfait lundi soir, mais comment faire pour lui donner envie de me demander en mariage (et les quelques étapes entre temps) ?

Déjà, j’avais passé une heure à l’observer. La plastique musclée, les mouvements et postures maîtrisées (sauf oubli, j’essaierai de pratiquer l’accord selon la règle de proximité), il avait le corps d’un danseur exotique (ça veut dire stripper)(ça veut dire gigolo) qui s’entraîne depuis longtemps. Autre détail plus surprenant, il gardait le regard fuyant, et bas, comme s’il avait peur d’un eye-contact accidentel. Il s’agissait donc d’un pokémon rare, qui suscite l’attention, mais la fuit. J’allais donc devoir le subjuguer et n’aurais pas le droit à l’erreur.

Le cours de ce soir avait beau être à 19h, dès la fin du déjeuner, je pris un bain au camphre et à la violette, buvai un litre de jus d’ananas, posai un masque sur mes cheveux, de la crème sur le visage… Trente minutes avant le cours, j’étais enfin prêt et je m’élançai, tel un conquérant, vers la salle de sport.

Les gens, globalement, aiment créer et conserver des habitudes. C’est donc presque sans surprise que je le découvrai attendant devant la porte du cours de Body Poump™, entouré de 30 autres personnes, hélas, qui se placeraient dans la salle avant moi. Feignant de faire tomber ma bouteille d’eau en avant, « pardon, pardon, excusez-moi, c’est ma bouteille qui a roulé »,  j’arrivai juste à côté de lui. Le pauvre devait avoir l’esprit bien ailleurs, car il ne jeta pas même un regard dans ma direction.

L’attente ne fut pas longue et le cours (de gens qui donnent des coups de poing dans l’air sur de la musique pop) se termina. Le groupe devant la porte se rua comme si le Nutella était en promo. D’un regard, certaines s’entendaient, l’une partait en courant chercher 2 steps, pendant que l’autre se saisissait de barres et de disques lestés. Malgré tout, 5 minutes plus tard, j’avais tout mon matériel, et étais placé à la droite de… bogosse ? bellâtre ? Pour simplifier la narration, il va falloir lui trouver un nom… Silver ? Non, ça fait trop film porno… Pierre-Hippolyte ? Hmm… Trop coincé… Ah, je sais, un prénom neutre et sérieux ! Je vais l’appeler Brad.

Bref, j’étais à côté de Brad. Mais cela montrait bien le peu de réflexion que j’avais eue. Comme dans chaque cours avec une estrade, tout le monde regarde la scène, à l’avant. Du coup, mon placement à côté de lui n’avait aucun intérêt. Il aurait dû tourner la tête de façon peu discrète pour me regarder…

Au bout de 5 minutes, cependant, je bénis le fait que Brad ne puisse pas me voir.

Dans toute ma précipitation, je n’avais pas rincé mon masque capillaire ! Et sous l’effort et la chaleur, il ss’était mis à dégouliner sur mon visage comme une transpiration épaisse (mais qui sent le thé vert et la mangue). Avec l’effort, j’avais donc le cheveux gras, plat, la face rougeaude et poisseuse. Même la prof commençait à me regarder bizarrement.

Pour ma stratégie d’attaque, C’était clair. J’avais deux axes à travailler.
Le premier : m’entraîner et maîtriser les charges sur ma barre pour soulever de la fonte avec facilité tout en paraissant frais et souriant.
Le second : faire attention aux produits que l’allais mettre sur ma face…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.